Récital Khatia Buniatishvili

Musique 26 novembre 2021 – 20h30
Récital de Khatia Buniatishvili à la Fondation Louis Vuitton

© Fondation Louis Vuitton / Gaël Cornier

Complet

Tarifs
De 35€ à 60€
Lieu
Auditorium

Géorgienne de naissance, mais naturalisée française en 2017, Khatia Buniatishvili voit sa carrière lancée en 2008 par le succès qu’elle remporte au concours Rubinstein à Tel-Aviv. Sa fulgurante ascension n’a pas cessé depuis, portée par l’énergie et le charme de celle que les médias surnomment « la Beyoncé du piano ».

Avec ce concert, elle propose un véritable panorama de l’histoire musicale de son instrument, à travers les œuvres de compositeurs emblématiques. Les romantiques occupent ainsi le cœur de son programme : la douce mélancolie de Schubert, la fougue et la virtuosité de Liszt y répondent à la délicatesse du chantre de l’âme polonaise qu’est Chopin. L’ère baroque n’est pas en reste : le génie de Bach, grandiose par sa rigueur mais aussi par sa profonde expressivité, y côtoie les miniatures énigmatiques de Couperin. Ce dernier, avec ces petites pièces de genre polies comme des perles rares, ne préfigure-t-il pas déjà la poésie inimitable des Gymnopédies d’Érik Satie ?


Ce concert sera diffusé en différé et en streaming sur Radio Classique ainsi que sur le site de la Fondation.

L'artiste

Khatia Buniatishvili

Née en Géorgie en 1987, Khatia Buniatishvili commence le piano à l’âge de 3 ans, donne son premier concert avec l’Orchestre de Chambre de Tbilissi à 6 ans et se produit à l’étranger à 10 ans. Elle étudie à Tbilissi avec Tengiz Amiredjibi et se perfectionne à Vienne avec Oleg Maisenberg.

Elle fait ses débuts aux Etats-Unis au Carnegie Hall de New York en 2008. Depuis, elle se produit au Hollywood Bowl, iTunes festival, BBC Proms, aux festivals de Salzbourg, Verbier, Menuhin Festival Gstaad, La Roque d’Anthéron, Klavier-Festival Ruhr, « Progetto Martha Argerich », et dans les plus grandes salles : Carnegie Hall de New York, Walt Disney Concert Hall à Los Angeles, Royal Festival Hall à Londres, Musikverein et Konzerthaus de Vienne, Concertgebouw d’Amsterdam, Philharmonie de Berlin, Philharmonie de Paris et Théâtre des Champs-Élysées, Scala de Milan, Hollywood Bowl, Fenice de Venise, Palau de la Música Catalana de Barcelone, Victoria Hall de Genève, Tonhalle de Zurich, Rudolfinum de Prague, Shanghai Grand Theater, Beijing NCPA, Mumbai NCPA, Tokyo Suntory Hall, Singapore Esplanade Theatre, etc.

 

Parmi ses partenaires, on peut citer les chefs d’orchestres internationaux tels que Maestro Zubin Mehta, Placido Domingo, Kent Nagano, Neeme Järvi, Paavo Järvi, Yannick Nézet-Séguin, Mikhail Pletnev, Vladimir Ashkenazy, Gustavo Dudamel, Jaap Van Zweden, Semyon Bychkov, Myung-Whun Chung, Philippe Jordan, Long Yu, François-Xavier Roth, Leonard Slatkin etc. Elle collabore avec les orchestres les plus prestigieux : Israel Philharmonic, Los Angeles Philharmonic, San Francisco Symphony, Seattle Symphony, Philadelphia Orchestra, Toronto Symphony, São Paulo State Symphony, China Philharmonic, NHK Symphony, London Symphony, BBC Symphony, Orchestre de Paris, Orchestre National de France, Filarmonica della Scala, Vienna Symphony, Rotterdam Philharmonic, Philharmonique de Radio France, Tonhalle de Zurich, Orchestre National de Lyon, Munich Philharmonic, l'Orchestra Nationale de Santa Cecilia etc.

 

Au cours des dernières saisons, Khatia s’est engagée dans différents projets : concert caritatif en faveur des réfugiés Syriens pour le soixante-dixième anniversaire des Nations Unies, concert caritatif à Kiev en faveur des personnes blessées en zone anti-terroriste, concert « To Russia with Love » pour les Droits de l’Homme en Russie, participation à la DLDWomen conference. Khatia a collaboré à l'album du groupe de rock Coldplay, « A Head Full Of Dreams ».

 

Discographie : En exclusivité chez Sony Classical : un récital Liszt (2011), un disque Chopin avec l’Orchestre de Paris et Paavo Järvi (2012), le récital Motherland (2014), le récital Kaleidoscope (2016). Elle a aussi enregistré Piano Trios avec Gidon Kremer et Giedre Dirvanauskaite (ECM, 2011) et un CD de sonates pour violon et piano avec Renaud Capuçon (Erato, 2014).

 

Khatia a été deux fois lauréate ECHO Classik à Berlin en 2012 et en 2016, pour son album Liszt et pour Kaleidoscope.

Dernière parution, les concertos 2 et 3 de Rachmaninov avec le Czech Philharmonic sous la direction de Paavo Järvi (Sony Classical) et en 2019, un album "Schubert" (Sony Classical).

Le programme

Éric Satie
Gymnopédie n°1
Frédéric Chopin
Prélude n°4 op. 28, Scherzo n°3 en ut dièse mineur op. 39
Jean-Sébastien Bach
Suite orchestrale n°3 BWV 1068, Air sur la corde sol
Franz Schubert
Impromptu n°3 en sol bémol majeur op. 90
Franz Liszt
Sérénade S.560/7 d’après Ständchen de Franz Schubert
Frédéric Chopin
Polonaise en la bémol majeur op. 53 / Mazurka en la mineur n°4 op. 17
François Couperin
Les barricades mystérieuses
Jean-Sébastien Bach
Prélude et Fugue pour orgue BWV 543 (transcription pour piano de Franz Liszt)
Franz Liszt
Consolation n°3
Franz Liszt
Rhapsodie Hongroise n°2