Suite aux directives gouvernementales, la Fondation est temporairement fermée. Nous avons hâte de vous retrouver pour l'exposition Cindy Sherman à la Fondation.

La Classe d'Excellence de Violoncelle - Promotion IV

Pour la quatrième saison, la Classe d’Excellence de Violoncelle réinvestit l’auditorium de la Fondation. Créée et dirigée par Gautier Capuçon, ce projet de transmission est destiné à une promotion de six jeunes violoncellistes de talent venant du monde entier, sélectionnés sur audition.

Les six participants de la Promotion IV se retrouveront chaque mois à partir de novembre 2017 et jusqu’à fin juin 2018, pour des séances de travail de trois ou quatre jours.

La Classe d’Excellence de Violoncelle, sous forme de séances de coaching artistique et professionnel, offre aux élèves la possibilité d'approfondir leur connaissance du travail musical et d’appréhender les enjeux d’une carrière de musicien professionnel tout au long de l’année, guidés par Gautier Capuçon.

La Classe d’Excellence de Violoncelle reçoit également des intervenants, afin d’aborder les aspects d’une vie de musicien, tels que le management personnel d’une carrière, l’organisation du travail et d’une vie de tournée, les relations avec la presse, la gestion du stress, l’hygiène de vie ou encore les problèmes physiques.

Cet harmonieux mélange de masterclasses et d’interventions professionnelles para-musicales permet à chacun des élèves de la promotion de se développer à son rythme au fil de la saison à travers une expérience autant intense musicalement qu’enrichissante humainement.

Inscrit dans la démarche de la Fondation Louis Vuitton de diffusion et promotion de la création artistique sous toutes ses formes, ce projet unique au monde de résidence ouverte au public dans un musée se veut un véritable « laboratoire musical ». La Classe d’Excellence de Violoncelle vise à apporter aux participants une ouverture sur les genres, des possibilités de dialogue et de rencontre avec des intervenants de cultures et de nationalités très variées, et des sujets aussi divers que les médias, la santé, le stress ou la création musicale. Dans une démarche éducative, le projet est étroitement suivi par medici.tv, qui capte et diffuse, parfois en live, les masterclasses et les concerts de la saison.

Pour cette 4ème édition, la Fondation Louis Vuitton passe commande au compositeur Guillaume Connesson d’une pièce pour 7 violoncelles. L’œuvre sera créée lors du concert de clôture le samedi 16 juin 2018.

Le programme

Session de novembre
25 et 26 novembre
Session de décembre
17 décembre
Session de janvier
22 janvier
Session mars
31 mars et 1 avril
Session de mai
20 et 21 mai
Session de juin
15 et 16 juin

Promotion IV

Anouchka Hack

21 ans, allemand, résidente à Lübeck (Allemagne)

Acclamée par le public et la presse pour l’expressivité de son son et sa grande musicalité, sa présence captivante sur scène et l’intensité de son interprétation, la violoncelliste Anouchka Hack est tout aussi convaincante en soliste qu’en duo avec sa sœur, la pianiste Katharina Hack. Née à Anvers en 1996, Anouchka Hack a grandi en Allemagne, dans une famille de musiciens.

Depuis ses débuts de soliste, en 2010, elle a joué avec de nombreux orchestres, dont l’Orchestre Philharmonique de Dortmund, la Norddeutsche Philharmonie Rostock et l’Orchestre Philharmonique de Chambre français, dans un large éventail de répertoires allant des grands concertos solo aux double et triple concertos de Beethoven. Anouchka Hack a été invitée à jouer dans de nombreux festivals, dont le Grand Festival de Flandres, le Festival international de musique de Buxtehude et l’Euregio Musikfestival. En 2017, elle a interprété le concerto de Schumann au Festival de Mecklembourg-Poméranie. Avec la pianiste Katharina Hack, elle se produit dans des salles comme la Beethovenhaus de Bonn, le Gasteig de Munich ou le Kolosseum de Lübeck. Le duo a été diffusé par les radios allemandes NDR et WDR. En 2017, elles ont reçu le Prix du Jeune Artiste du Festival international de musique de Buxtehude.


Dans les masterclass de David Geringas, Philippe Muller, Wolfgang Emanuel Schmidt, Jens-Peter Maintz et Ivan Monighetti, Anouchka Hack a gagné en inspiration artistique et en fougue, en tant que violoncelliste. En 2015, elle a remporté le Prix du Concours de Possehl. Elle a reçu des bourses d'études de la Fondation Dörken, l'Association Richard Wagner et la Fondation Possehl. Depuis 2014, elle étudie avec le Professeur Troels Svane, à Lübeck.

Raphaël Jouan

23 ans, français résident à Paris (France)

Partager et transmettre le plaisir de la musique résument les motivations de Raphaël. Il s’initie à son instrument dès 5 ans avec Jean Adolphe, puis Xavier Gagnepain. Il obtient en 2017 son master mention très bien au Conservatoire Supérieur de Paris dans la classe de Michel Strauss et Guillaume Paoletti. En parallèle, il reçoit les conseils de G. Hoffman, J. Pernoo, B. Cocset, G. Rivinius, J. P. Maintz, L. Harell, ainsi que V. Ségal et S. Braun en jazz.

Musicien ouvert et curieux, il interprète régulièrement des concertos avec orchestre (Vivaldi sur instruments baroques, Haydn, Schumann, Saint-Saëns, Beethoven…), ainsi que les suites de J.S. Bach comme au festival de la Haute Clarée, invité par Zhu Xiao Mei avec qui il a étudié le piano. Il est également membre du Hussam Aliwat Quartet (oud, violoncelles et batterie), mélange de musique orientale, groove, rock et improvisation, ils se produisent dans des clubs tels le Sunset.


Passionné de musique de chambre, Raphaël se produit dans des salles prestigieuses (Pleyel, Cortot, Philharmonie de Paris) et dans le cadre de festivals en France (Rencontres Musicales d’Evian, Via Aeterna, Folles Journées de Nantes…) et à l’étranger (festival d’Hohenstaufen, Molaeb festival au Liban, Folles Journées de Varsovie et de Tokyo…).

 

En 2014, il fonde le trio Hélios avec Alexis Gournel (piano) et Camille Fonteneau (violon). Diplômés du CNSM dans la classe de Claire Désert, ils ont étudié deux ans avec le trio Wanderer et sont actuellement en master dans les classes d’Itamar Golan et François Salque. Lauréats de concours internationaux (Illzach, Prix d’Europe…), ils bénéficient régulièrement des conseils de Y. Markovitch, E. Strosser, C. Ivaldi, J. Meissl, G. Sutre, les quatuors Modigliani et Ebène… Ils sont en résidence au festival de la Roque d’Anthéron en 2015 et 2016 et au festival des Arcs depuis 2016.

 

Raphaël joue un violoncelle d’Etienne Vatelot généreusement prêté par Michel Strauss. 

Shizuka Mitsui

25 ans, japonais résident à Salzburg (Autriche)

Né en 1992 à Yokohama, au Japon, Shizuka Mitsui a commencé à jouer du violoncelle à l'âge de cinq ans, à Boston, aux États-Unis, où il a passé son enfance. De 1998 à 2014, il a étudié à l’École de musique Toho-Gakuen de Tokyo sous la direction de Hakuro Mori et a fréquenté régulièrement la masterclass de Wen-Sinn Yang. De 2011 à 2012, il a joué dans l'Orchestre symphonique de la NHK. En 2014, il a poursuivi ses études à l'Université Mozarteum de Salzbourg, dans la classe de Giovanni Gnocchi. Depuis 2016, il étudie avec Clemens Hagen. Il a aussi eu l’opportunité d’être coaché par d’autres éminents violoncellistes comme Jens Peter Maintz, Natalia Gutman, Jian Wang, Danjulo Ishizaka, Tsuyoshi Tsutsumi, Masato Iwai et Wolfgang Boettcher.

Shizuka a remporté de nombreuses compétitions au Japon et à l'étranger, comme le 1er Prix de violoncelle du Concours Izumino-Mori (2009), le 2e Prix du Concours Classic Japon (pas de 1er prix en 2010), le Prix du Festival International de Kirishima (2011), le 1er Prix du Concours Enrico Mainardi (2016) et le 2e prix du Concours Tokyo Music (2017). En mai 2017, il est allé en demi-finale du prestigieux concours Queen Elizabeth, à Bruxelles.

 

Shizuka Mitsui a été invité à jouer au Festival international de violoncelle « Alfredo Piatti » à Bergame, où il a interprété tous les Caprices de Piatti en un seul concert. Il a également joué au Festival Mozart à Cuba, au « Prize Winner Concert » du Festival de Salzbourg, au Festival International de Musique de Kusatsu et au Festival du Japon de l'Université de l'Indiana.

Caroline Sypniewski

24 ans, française résidente à Paris (France)

Née en 1992 à Toulouse, Caroline Sypniewski commence le violoncelle avec Blandine Boyer au Conservatoire de Toulouse, où elle bénéficie régulièrement des conseils de Lluis Claret. Elle poursuit ensuite ses études au CRR de Paris, avant d'intégrer à l'unanimité le CNSM de Paris dans la classe de Jérôme Pernoo.

Elle se perfectionne auprès d'éminents musiciens comme Gary Hoffman, Ivan Monighetti, Marc Coppey, François Salque, Wolfgang Boettcher, Colin Carr, en participant à de nombreuses masterclasses et académies telles que l'Académie de Villecroze, les Cello Masterclasses à Kronberg, la Cello Biennale d'Amsterdam, l'Académie Maurice Ravel, la Carl Flesch Academy, où Caroline fut invitée à jouer en soliste le concerto de Dvorak en 2015, ainsi que le premier concerto de Haydn en 2016 avec l'Orchestre Philharmonique de Baden-Baden.

 

Très portée vers la musique de chambre, elle forme avec ses deux sœurs Magdalena et Anna un trio à cordes. Elle participe également à différents projets tels que l’académie de quatuor à cordes Seiji Ozawa, le Centre de Musique de Chambre de Paris, et se produit en récital ou en musique de chambre dans de nombreux festivals : Festival de la Vézère, Festival de Prades, Festival de Musique de Chambre à Salon de Provence, Tons Voisins, Festival Jeune Talents, Notes d’été à Irancy, les Rencontres de Calenzana et a fait plusieurs apparitions à la radio, notamment dans l'émission de Gaëlle le Gallic, ou Arièle Butaux sur France Musique.

 

Tout au long de son parcours elle a joué sous la baguette de chefs prestigieux comme Tugan Sokhiev, Hebert Bloomstedt, Myung Whun Chung, Philippe Jordan en étant remarquée aux auditions du Gustav Mahler Jugendorchester, de l'académie de l'Orchestre Philharmonique de Radio-France consécutivement avec celle de l'Orchestre de Paris.

 

Caroline a été nommée Révélation Classique de l’Adami 2017, est bénéficiaire d'une bourse de la Fondation Safran, obtient le prix Bonnat-Helleu ainsi que le Grand Prix de la ville de Ciboure lors de l'Académie Maurice Ravel, et le prix Ginette Neveu lors de la Carl Flesch Academy.

Kristina Winiarski

23 ans, suédoise résidente à Stockholm (Suède)

Kristina poursuit actuellement ses études de soliste à l'Académie de musique de Malmö, en Suède, avec le professeur Torleif Thedéen.

De 2012 à 2014, elle a étudié avec le professeur Valter Despalj à l'Académie de musique de Zagreb. Elle est également diplômée de l'Institut de musique de chambre d’Edsberg / Collège Royal de Musique de Stockholm, où elle a étudié avec le professeur Torleif Thedéen et Mats Zetterqvist.


Née à Stockholm, en Suède, en 1994, Kristina a commencé le violoncelle à l'âge de six ans avec la professeure russe Maria Zhuravleva. Elle a fait ses débuts de soliste à l'âge de huit ans avec l’Orchestre de chambre Cantus Firmus de Moscou. Depuis, elle a joué avec de nombreux orchestres du monde entier, comme l'Orchestre symphonique de Saint-Pétersbourg, l'Orchestre philharmonique de Zagreb, l'Orchestre de Musique de chambre de Stuttgart, la Philharmonie nationale du Maryland, et l'Orchestre symphonique national de Washington D.C. Elle fera bientôt ses débuts de soliste avec l'Orchestre symphonique de Malmö.

 

En 2016, elle a remporté le Prix Soliste du Collège Royal de Musique de Stockholm et a interprété le concerto pour violoncelle de Dvorak avec l'Orchestre symphonique de RCM. Elle est boursière de l’Académie Royale de Musique de Suède, de la Fondation John Andersson et de l'Académie internationale de musique de la Principauté du Liechtenstein.

 

Passionnée de musique de chambre, Kristina aime jouer dans des festivals en Suède et dans toute l'Europe, parmi lesquels le Festival Musethica d’Israël, le Festival Podium en Croatie, le Festival Next Generation en Suisse et le Festival de musique de chambre de l'église Allhelgona, à Stockholm. Avec le pianiste suédois Pontus Carron, elle est lauréate du prestigieux Concours suédois en duo 2017.

 

Au fil des ans, Kristina a eu l'opportunité de collaborer et d’être coachée par de nombreux musiciens prestigieux tels que Konstantin Bogino, Dora Schwarzberg, Andreas Brantelid, Nazanin Aghakhani, Bengt Forsberg, Reinhard Latzko, Jens Peter Maintz, Frans Helmerson et Anner Bylsma.

Sarina Zhang

21 ans, américano-canadienne résidente à Weimar (Allemagne)

Née au Canada et élevée à San Diego, en Californie, la pianiste et violoncelliste Sarina Zhang a fait ses débuts avec l’Orchestre Philharmonique de New York au Avery Fisher Hall en novembre 2011. Sarina a été nommée « YoungArts Winner » et « Davidson Fellow » par l'Institut Davidson for Talent Development. Elle est également la première personne dans l'histoire du Festival de musique d’Aspen à avoir remporté le concours pour violoncelle et celui pour piano.

Sarina a participé cinq fois au programme radio « From the Top », à la fois comme pianiste et comme violoncelliste, ainsi qu’à l’émission télé. Elle a été soliste pour, entre autres, les Orchestres symphoniques de St. Louis, Détroit, San Diego, Albany et Corpus Christi, ainsi que pour l'Orchestre philharmonique de Buffalo et le Jeune Orchestre Philharmonique de Prague. Plus récemment, Sarina a fait ses débuts avec l'Orchestre Juilliard et la chef d’orchestre Susanna Mälkki, dans une interprétation du Concerto pour piano en la mineur de Schumann au Alice Tully Hall. Sarina a également été l'une des onze jeunes artistes sélectionnés pour le prestigieux programme international de musique de chambre Music@Menlo, en 2015.

 

Diplômée, depuis mai, de l'École Juilliard, où elle a étudié le piano avec Yoheved Kaplinsky et Hung-Kuan Chen, et le violoncelle avec Richard Aaron et David Finckel, elle a eu l’honneur de recevoir une bourse Kovner. Elle continuera ses études cet automne à la Franz Liszt Hochschule für Musik à Weimar, en Allemagne, avec Wolfgang Emanuel Schmidt.

Gautier Capuçon

Gautier Capuçon est un véritable ambassadeur du violoncelle d’aujourd’hui. Il se produit chaque saison avec les chefs et instrumentistes les plus renommés du monde. Il est également depuis 2014 le fondateur et directeur artistique de la Classe d'Excellence de Violoncelle de la Fondation Louis Vuitton à Paris. Gautier Capuçon est partout reconnu pour sa musicalité si expressive, sa virtuosité et la sonorité profonde de son violoncelle Matteo Goffriller de 1701.

Au cours de la saison 2019/20, Gautier Capuçon se produit notamment avec l’Orchestre Philharmonique de Los Angeles, le Czech Philharmonic, l’Orchestre Philharmonique de Rotterdam, l’Orchestre Symphonique de Saint-Louis, l’Orchestre Symphonique de Singapour, le Bavarian Radio Orchestra, l’Orchestre Symphonique de la Radio de Francfort, l’Orchestre du Gewandhaus de Leipzig. Il collabore ainsi avec Alain Altinoglu, Vladimir Ashkenazy, Semyon Bychkov, Stéphane Denève, Valery Gergiev, Philippe Jordan, Andris Nelsons, Gianandrea Noseda. Cette saison, Gautier Capuçon est artiste en résidence à Lugano, avec l’Orchestre de la Suisse Italienne.


Au cours de sa carrière, Gautier Capuçon a développé des amitiés musicales nombreuses et solides. Il est invité chaque saison par les plus grands orchestres, parmi lesquels les orchestres philharmoniques de Berlin, Vienne, Los Angeles et New York, ainsi que les orchestres symphoniques de Chicago, San Francisco et Londres. Il travaille avec des chefs d'orchestre comme Lionel Bringuier, Myung-Whun Chung, Gustavo Dudamel, Charles Dutoit, Christoph Eschenbach, Paavo Järvi, Andris Nelsons, Yannick Nézet-Séguin, Andrés Orozco-Estrada et Tugan Sokhiev.


Il collabore également avec de nombreux compositeurs contemporains, tels que Lera Auerbach, Karol Beffa, Esteban Benzecry, Nicola Campogrande, Qigang Chen, Bryce Dessner, Richard Dubugnon, Jérôme Ducros, Henri Dutilleux, Thierry Escaich, Philippe Manoury, Bruno Mantovani, Krzysztof Penderecki, Wolfgang Rihm, et Jörg Widmann. Ses projets en cours incluent la création mondiale du concerto pour violoncelle de Tabachnik, ainsi que des collaborations avec Danny Elfman et Thierry Escaich.


En tant que chambriste, il est invité chaque année à se produire dans les plus belles salles et grands festivals, avec des partenaires tels que Nicholas Angelich, Martha Argerich, Daniel Barenboim, Lisa Batiashvili, Frank Braley, Renaud Capuçon, Jérôme Ducros, Katia et Marielle Labèque, Menahem Pressler, Jean-Yves Thibaudet, Yuja Wang ou encore les Quatuors Artemis et Ébène.


Discographie : Artiste exclusif chez Erato (Warner Classics), Gautier Capuçon a reçu de nombreux prix pour ses non moins nombreux enregistrements. Précédemment dans sa discographie, sont parus, Chostakovitch avec l'Orchestre Mariinsky/Valery Gergiev, Saint-Saëns (Concerto N°1 et la Muse et le Poète) avec l'Orchestre Philharmonique de Radio France/Lionel Bringuier, le Quintette de Schubert avec le Quatuor Ébène, l'Intégrale des Sonates de Beethoven avec Frank Braley. Ses dernières parutions incluent l’album Intuition (février 2018) enregistré avec l’Orchestre de Chambre de Paris/Douglas Boyd et le pianiste Jérôme Ducros, un album live Schumann, avec Martha Argerich, Renaud Capuçon, le Chamber Orchestra of Europe et Bernard Haitink (janvier 2019), ainsi que les sonates de Chopin et Franck avec la pianiste Yuja Wang (décembre 2019).


Depuis l’automne 2019, il présente « Les Carnets de Gautier Capuçon » sur Radio Classique, les samedi et dimanche de 10h à 11h.


Gautier Capuçon apparaît également à l'écran et en ligne dans des programmes tels que The Artist AcademyProdiges et Now Hear This. En 2013, Deutsche Grammophon a également édité un DVD live de Gautier Capuçon avec le Berliner Philharmoniker et Gustavo Dudamel, dans une performance du premier Concerto pour violoncelle de Haydn.


Né en 1981 à Chambéry, Gautier Capuçon commence le violoncelle à l’âge de cinq ans avec Augustin Lefèbvre et étudie à Paris avec Annie Cochet-Zakine, Philippe Muller, puis à Vienne avec Heinrich Schiff. Il reçoit plusieurs premiers prix de concours internationaux, dont le Premier Grand Prix du Concours International André Navarra à Toulouse.

www.gautiercapucon.com

Samuel Parent

Samuel Parent est né en 1982 dans le Vaucluse.


Après avoir étudié avec Michel Bourdoncle à Aix-en-Provence, puis Olivier Gardon à Paris, il est admis en 2000 dans la classe de Brigitte Engerer au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, dont il sort quatre ans plus tard avec un diplôme de Formation Supérieure, mention très bien.

En 2008, il remporte le deuxième prix au concours international Rina Sala Gallo de Monza, Italie. Cette même année, il intègre la classe de musique de chambre du quatuor Artemis à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth de Belgique.

 

Pendant une quinzaine d'années, Samuel Parent a été le pianiste du Trio con Fuoco, ensemble récompensé dans plusieurs concours internationaux (Illzach, Florence, Heerlen...) et au sein duquel il s'est produit dans de nombreux festivals (Aix-en-Provence, la Roque d'Anthéron, Flâneries musicales de Reims) et sur la scène mondiale : concerts à  l'Auditorium du Louvre, au Bozar de Bruxelles, à l'Auditorium de Dijon, au Maroc, en Espagne, aux Pays-Bas, en Inde, en Amérique Centrale...

 

Chambriste recherché, Samuel Parent se produit avec de nombreux artistes tels que Gautier Capuçon, le quatuor Ebène, Hugues Borsarello, le quatuor Van Kuijk,  Henri Demarquette, Olivier Patey, Erik Berchot, Ami Flammer, Frédéric Aguessy, Emmanuel Christien, Mathilde Borsarello-Herrmann, Karen Vourc'h, Mari Eriksmoen... Il a ainsi été invité dans des cadres prestigieux comme le Palais de la Musique à Valencia, les Sommets Musicaux de Gstaad ou la saison musicale de Schloss Elmau. En France, Samuel Parent a joué notamment au festival Pianoscope à Beauvais, au Festival de Colmar, au Festival de Chambord, Musique en Côte Basque, au Printemps de la Grange au Lac, à la salle Gaveau, au théâtre du Châtelet à Paris.

 

Samuel Parent se distingue également pour ses talents d'accompagnateur : depuis janvier 2014, il est le pianiste de Yanowski qu'il accompagne dans son tour de chant « la Passe Interdite ». Il est régulièrement invité dans diverses académies estivales pour apporter son soutien à de nombreux étudiants. Depuis 2015, il est le pianiste accompagnateur de la classe d'Excellence de Violoncelle de Gautier Capuçon à la Fondation Louis Vuitton à Paris. En 2019, Samuel Parent est l'un des accompagnateurs officiels du Concours Musical Reine Elisabeth à Bruxelles.

 

Samuel Parent se distingue également pour ses talents d'accompagnateur : depuis janvier 2014, il est le pianiste de Yanowski qu'il accompagne dans son tour de chant « la Passe Interdite ». Il est régulièrement invité dans diverses académies estivales pour apporter son soutien à de nombreux étudiants. Depuis 2015, il est le pianiste accompagnateur de la classe d'Excellence de Violoncelle de Gautier Capuçon à la Fondation Louis Vuitton à Paris. En 2019, Samuel Parent est l'un des accompagnateurs officiels du Concours Musical Reine Elisabeth à Bruxelles.Samuel Parent se distingue également pour ses talents d'accompagnateur : depuis janvier 2014, il est le pianiste de Yanowski qu'il accompagne dans son tour de chant « la Passe Interdite ». Il est régulièrement invité dans diverses académies estivales pour apporter son soutien à de nombreux étudiants. Depuis 2015, il est le pianiste accompagnateur de la classe d'Excellence de Violoncelle de Gautier Capuçon à la Fondation Louis Vuitton à Paris. En 2019, Samuel Parent est l'un des accompagnateurs officiels du Concours Musical Reine Elisabeth à Bruxelles.