Récital Boris Berezovsky & Henri Demarquette

Jeudi 2 avril 2020 - Auditorium

20h30
Gauche : Boris Berezovsky ©Juri Bogomaz
Droite : Henri Demarquette © Fondation Louis Vuitton/Renaud Cambuzat
Récital Boris Berezovsky & Henri Demarquette
Concert

Gauche : Boris Berezovsky ©Juri Bogomaz

Droite : Henri Demarquette © Fondation Louis Vuitton/Renaud Cambuzat

Deux musiciens complices sont de retour à la Fondation Louis Vuitton. Entre Boris Berezovsky et HenrI Demarquette, la complicité musicale dure depuis des années. Ensemble, ils ont parcouru le répertoire de la musique de chambre ; ensemble, ils invitent à une plongée dans des pièces lyriques et tourmentées.

 

Œuvre de jeunesse, la Sonate pour violoncelle et piano en fa majeur de Strauss (1883) témoigne de l’amour du musicien pour le répertoire romantique – celui de Mendelssohn, par exemple. Elle est contemporaine de celle de Grieg, d’une intensité véhémente aux confins du tragique. Composée en 1961, la Sonate op. 65 de Britten en appelle à Rostropovitch – à qui elle fut dédiée – et adresse au violoncelle une page virtuose, qui repousse les limites de l’instrument.

Les artistes

Boris Berezovski

Virtuose phénoménal et poète raffiné, Boris Berezovsky est l’incarnation du piano russe émouvant.

 

Né à Moscou en 1969, Boris Berezovsky étudie au conservatoire d’Etat de sa ville natale avec Elisso Virsaladzé et prend des cours avec Alexander Satz. En 1987, il est lauréat du Concours international de piano de Leeds (Royaume-Unis). Après de fulgurants débuts en récital au Wigmore Hall de Londres en 1988, il obtient en 1990 la médaille d’or du concours Tchaïkovski de Moscou où il joue avec l’Orchestre philharmonique de Leningrad, sous la direction de Yuri Temirkanov aux côtés d’Itzhak Perlman, Yo-Yo Ma et Jessye Norman.

 En 1991, Boris Berezovsky fait ses débuts américains à Fort Worth au Texas et en France à l’Auditorium du Louvre à Paris.  Depuis il se produit en récital sur les plus grandes scènes internationales : Londres, Paris, Rome, Zurich, Munich, Salzbourg, Amsterdam, Montréal, Vienne, Berne, Budapest, Prague ou Tokyo. Il tourne, en outre, régulièrement au Japon en récital, en concerto ou en musique de chambre L’année 2016 marque son retour à New-York sur la scène de Carnegie Hall.  . En 2006, il est nommé « Meilleur instrumentiste de l’année » lors des BBC Music Magazine Awards.

 

Boris Berezovsky est l’invité régulier des festivals de Gstaad, la Roque d’Anthéron, Verbier, Bergamo et Brescia, Salzbourg, Bratislava, Folle Journée de Nantes et Japon ; des orchestres symphoniques de Dallas, de Birmingham, du Concertgebouw d’Amsterdam ; des orchestres philharmoniques de Berlin, Saint-Pétersbourg, Los Angeles, Radio France, Monte-Carlo, New York et Munich, des orchestres de la NDR de Hambourg, d’Ulster, de la Staatskapelle de Dresde, du Théâtre Mariinsky ou de l’Orchestre national symphonique de la radio du Danemark, l’Orchestre national de France, l’Orchestre de la radio de Francfort, le Philharmonia Orchestra ou l’Orchestre de Paris. Il joue sous la direction d’Antonio Pappano, Yuri Temirkanov, Alexander Vedernikov, Leif Segerstam, Dmitri Kitaenko, Wolfgang Sawallisch, Leonard Slatkin, Dimitri Liss et Kurt Masur.

 

Très attaché à la musique de chambre, il partage la scène avec Vadim Repin, Julian Rachlin, Alexandre Gindin, Henri Demarquette et avec les quatuors Borodine, Britten et Takacs. Il a été le partenaire fidèle de Brigitte Engerer durant de nombreuses années, aussi bien en enregistrement qu’à la scène, et se produit régulièrement en trio avec Dmitri Makhtin et Alexander Kniazev.

 

Son imposante discographie, couronnée de nombreuses récompenses (Diapason d’Or, Choc de la Musique, Gramophone, Echo Klassik Preis), chez Teldec Classics International, Philips, Simax, Mirare et Warner Classics, comprend des œuvres de Chopin, Schumann, Rachmaninov, Ravel, Moussorgski, Balakirev, Liadov, Tchaïkovski, Chostakovitch, Medtner, Liszt, Beethoven ainsi que les deux trios de Mendelssohn avec Dmitri Makhtin et Alexander Kniazev.  Son dernier album, dédié aux concertos de Brahms et Stravinsky, qu’il a  enregistré sans chef avec l’Orchestre symphonique d’État de Russie-Evgeny Svetlanov, est paru chez Mirare le 26 janvier 2018.

 

Dernièrement, il se présente dans une configuration qu’il expérimente et affectionne particulièrement, à savoir des concerts avec orchestre sans chef. Il se produit notamment sous cette forme dans les concertos de Brahms, Stravinsky ou Beethoven. En novembre 2018, invité du Festival Univers Svetlanov, il triomphe avec l’Orchestre Symphonique d’Etat de Russie – Evgueny Svetlanov, dans le Concerto pour piano n°1 de Tchaïkovski.  Il remporte le même succès, à Budapest avec le Concerto Budapest dans les concertos n°1 de Brahms, n°1 de Prokofiev et n°2 de Chostakovitch.

 

En juin 2018, son récital au Théâtre des Champs-Elysées marque les esprits. Resmusica qualifie le pianiste de "souverain dans tout ce qu’il touche" et d’"artiste discret par rapport à d’autres, mais au combien supérieur à nombre d’entre eux."

 

En 2019-2020, il effectue notamment une tournée de récitals en France et se produit à Toulouse, Nancy, Annecy et au Théâtre des Champs-Elysées à Paris. Il se produit également en concerto au Théâtre des Champs-Elysées, avec l’Orchestre Philharmonique de Saint-Petersbourg et Yuri Temirkanov.

 

Avec l’Orchestre symphonique de Saint-Petersbourg, il est à la Philharmonie de Saint-Petersbourg pour  interpréter deux concertos de Chopin, sans chef.

 

Toujours dans une configuration de concertos sans chef, il est en tournée en Chine et en Corée, avec l’Orchestre de chambre de Paris dans les concertos de Beethoven, puis en Espagne avec l’Orchestre Symphonique d’Etat de Russie dans le concerto n°1 de Brahms et le concerto n°21 Mozart.

Henri Demarquette

Entré à 13 ans au Conservatoire national supérieur de musique de Paris, Henri Demarquette étudie avec Philippe Muller et Maurice Gendron. Ses talents de musicien se remarquent très vite et on lui décerne le Premier Prix à l’unanimité à sa sortie d’étude. Il travaille ensuite avec Pierre Fournier et Paul Tortelier, puis avec Janos Starker à Bloomington aux États-Unis.

 

A 17 ans il se produit dans un récital au Théâtre du Châtelet et attire l’attention de Lord Yehudi Menuhin, qui l’invite à partir en tournée avec lui dans le Concerto pour violoncelle de Dvorak. En 2005, il reçoit le Prix des jeunes musiciens de la Fondation Simone et Cino del Duca, décerné par l'académie des Beaux-Arts.

Sa carrière prend alors un tournant international, qui le conduit dans de nombreuses capitales où il se produit avec les plus grands orchestres français et étrangers, notamment les orchestres nationaux de France et de Bordeaux Aquitaine, le Paris Orchestral Ensemble, les symphoniques de Tokyo et Varsovie, le Neue Philharmonie Westphalen, le London Philharmonic et le Vienna Chamber Orchestra.

 

Il joue également en compagnie de ses partenaires pianistes privilégiés : Boris Berezovsky, Michel Dalberto, Jean-Bernard Pommier, Fabrizio Chiovetta, Vanessa Benelli-Mosell, Jean-Frédéric Neuburger ; et se produit en quatuor à cordes aux côtés d'Augustin Dumay, Svetlin Roussev et Miguel da Silva depuis 2015.

 

Sa créativité et son ouverture d’esprit se manifestent à travers les nombreux projets parallèles qu’il mène. Il monte donc en 2014 un programme éclectique s’étendant de Bach à Galliano en duo avec l’accordéoniste Richard Galliano, et crée l’œuvre « Contrastes » pour accordéon, violoncelle et orchestre, avec l’Orchestre royal de chambre de Wallonie. La même année, il est l'initiateur de « Vocello », une formation originale pour violoncelle et chœur a capella avec l'Ensemble Vocal Sequenza 9.3. dirigé par Catherine Simonpietri.

 

Trois ans plus tard, il est le créateur du Concerto pour violoncelle de Michel Legrand, qui fait l'objet d'un enregistrement sous le label Sony avec l'Orchestre philharmonique de Radio-France, dirigé par Mikko Franck.

 

Sa curiosité naturelle l’amène à jouer régulièrement de la musique contemporaine et à travailler main dans la main avec les compositeurs actuels : Olivier Greif (Concerto “Durch Adams Fall”), Pascal Zavaro (Concerto), Eric Tanguy (Nocturne), Florentine Mulsant (Sonate) and Alexandre Gasparov (Nocturne).

 

Son concert en 2016 du concerto d’Henri Dutilleux « Tout un monde lointain » avec l’Orchestre de l’Academie Musicale de Mannheim sous la direction de Frédéric Chaslin est filmé par France Europe Média avec le soutien de la SACEM.

 

Henri Demarquette joue « le Vaslin », violoncelle crée par Stradivarius en 1725 et confié par LVMH/Moët Hennessy Louis Vuitton. Son archet est un Persois datant de 1820.

 

« Musicien passionné et personnalité aux facettes multiples, Henri Demarquette joue du violoncelle comme on embrase une forêt profonde; pas un de ses coups d'archet ne laisse indifférent car il réveille l'inconscient de la musique » O. Bellamy (Le Monde de la Musique). 

L'essentiel

Jeudi 2 avril 2020
20h30 - Auditorium

Les tarifs

  • - Tarif plein 40.00€
  • - Tarif membre 25.00€

Partager

Le programme

Richard Strauss
6 pièces pour piano seul

 

Richard Strauss
Sonate pour violoncelle et piano en fa Majeur op.6

 

--- entracte ---

 

Edvard Grieg
Sonate pour violoncelle et piano en la mineur op.36 

 

Benjamin Britten
Sonate pour violoncelle et piano op.65

 

 

Devenir membre

Faites de la Fondation l'un de vos endroits préférés!
Coupe-file, Avant-première, Invitations, Ligne dédiée...
Découvrez nos programmes Membres YPass, Family Pass et Collector.

Masterclasse
related event image
Masterclasses publiques Classe d'Excellence de Violoncelle de Gautier Capuçon

​Les lauréats de la promotion VI de la Classe d'Excellence de Violoncelle de Gautier Capuçon se retrouvent chaque mois dans l’Auditorium de la Fondation pour des séances de travail publiques.

Vendredi 15 novembre 2019
12h30 à 14h30
Auditorium
Masterclasse
related event image
Masterclasses publiques Classe d'Excellence de Violoncelle de Gautier Capuçon

​Les lauréats de la promotion VI de la Classe d'Excellence de Violoncelle de Gautier Capuçon se retrouvent chaque mois dans l’Auditorium de la Fondation pour des séances de travail publiques.​

Samedi 16 novembre 2019
11h30 à 13h30
Auditorium
Concert
related event image
Classe d'Excellence de Violoncelle de Gautier Capuçon Promotion VI

​Créé et dirigé par Gautier Capuçon, ce projet de transmission est destiné à la promotion de six jeunes violoncellistes de talent venant du monde entier. Les lauréats de la Promotion VI présentent​ le fruit de leurs sessions de travail lors de concerts tout le long de l'année. 

Samedi 16 novembre 2019
17h30
Auditorium