Philippe Parreno - Marilyn

Hors Les Murs Du 17.02.2023 au 06.08.2023

© Philippe Parreno Courtesy of the Fondation Louis Vuitton

Lieu
Espace Louis Vuitton München
Maximilianstrasse 2a
80539 München
Tél.
+49 89 55 89 38 100,
Horaires
Lundi au vendredi : 12h - 19h ; Samedi : 10h - 19h

La renommée de Philippe Parreno repose sur son art multiforme englobant un large éventail de supports, dont le cinéma, la sculpture, le dessin et la représentation. Cette démarche multidisciplinaire aboutit à des œuvres inattendues, qui interrogent les frontières entre réalité et fiction, gommant souvent la distinction entre les deux. L’artiste invite le spectateur à réévaluer fondamentalement la nature de la réalité, de la mémoire et du temps qui passe. Il imagine des univers dans lesquels l’esthétique des échanges sociaux et des situations prennent le pas sur la création d’objets d’art.

Untitled

© Philippe Parreno Courtesy of the Fondation Louis Vuitton

À partir des années 2000, apparaissent dans ses films fantômes, ventriloques et automates, des figures posant la question de l’origine du récit, tout en interrogeant le passage du temps et en brouillant la distinction entre réalité et fiction. Ces thèmes fondamentaux se retrouvent dans ses œuvres ultérieures, dont le film Marilyn (2012), qui recrée la vie de Marilyn Monroe dans une séance fantasmagorique. Pour l’artiste, l’exposition est une œuvre totale qui offre une série de possibilités interdépendantes et continues.

L'exposition s'inscrit dans la mission de la Fondation Louis Vuitton : faire découvrir les fonds de la Collection à un public international, à travers le programme « Hors-les-murs » déployé dans les Espaces Louis Vuitton de Tokyo, Munich, Venise, Pékin, Séoul et Osaka.

Philippe Parreno

Privilégiant le projet à l’objet, Philippe Parreno interroge, depuis les années 1990, divers modes de narration et de représentation dans ses films, sculptures, performances, dessins et textes.

Attaché au médium de l’exposition, il ne cesse d’en questionner et d’en réinventer le format. En 1999, le projet No Ghost Just a Shell est une invitation lancée avec Pierre Huyghe à une vingtaine d’artistes pour donner vie au personnage de manga Ann Lee dont ils ont acquis les droits. Privilégiant collaboration et polyphonie, l’œuvre est une construction où sont liés image et texte, récit et signe, n’hésitant pas à inverser les règles médiatiques. Autre collaboration importante : le portrait de Zinedine Zidane, réalisé avec Douglas Gordon, imposant avec une grande force visuelle le paradoxe d’une image déceptive (Zidane, 2006). À partir des années 2000, apparaissent dans ses films fantômes, ventriloques et automates, des figures reposant la question de l’origine du récit.