Canyon

  • 2022
  • Katharina Grosse
  • Acrylique sur aluminium
  • 14.5 x 5.7 x 9.0 m

L’œuvre inédite Canyon de Katharina Grosse a été dévoilée au public le du 5 octobre 2022. Cette commande fait suite à celles passées par la Fondation à Olafur Eliasson, Ellsworth Kelly et Adrián Villar Rojas en lien avec l’architecture du bâtiment de Frank Gehry. 

Composé de huit « pétales » en feuilles d’aluminium de 5mm d’épaisseur peints à la bombe avec de l’acrylique et reliés à une traverse, Canyon répond au questionnement de l’artiste : « comment une peinture peut-elle apparaître dans un espace sans sol et sans mur où circulent l’air, la lumière, les flux et les énergies », évoquant les caractéristiques du « canyon » (nom donné au vide visible de bas en haut dans le bâtiment). 
 
En écho aux façades de verre de Frank Gehry, navire amarré à une cascade, l’artiste hisse à l’aide d’une poulie, une sorte de voile découpée, dans une correspondance tout en tension avec l’architecture. Dès la conception de l’œuvre, un dialogue étroit s’est établi entre l’artiste et l’architecte dans un débat passionné sur l’intervention de la couleur dans un bâtiment existant.
 
Canyon est visible depuis les différents paliers de la Fondation. Tout en courbes et contre-courbes, l’œuvre défie la gravité en associant élégance et monumentalité, dans une sorte de chorégraphie avec le bâtiment.

Cette commande s’inscrit dans la continuité des deux interventions inédites de Katharina Grosse au printemps dernier : à Paris, Splinter (2022), dans l’exposition « La Couleur en Fugue » (du 4 mai au 29 août 2022) et à Venise, Apollo, Apollo (du 23 avril au 27 novembre), dans le cadre de la programmation « Hors les Murs » de la Fondation et de la 59e Biennale de Venise.

Canyon est accessible avec un billet pour les expositions "Monet-Mitchell".

© Adagp, Paris, 2022. Partiellement assemblé, photo prise à l'atelier de l'entrepreneur - Photo © Jens Ziehe © Adagp, Paris, 2022 : © Fondation Louis Vuitton / Charles Duprat © Adagp, Paris, 2022

Accrochages

Katharina Grosse

Née en 1961 à Fribourg-en-Brisgau, en Allemagne, Katharina Grosse vit et travaille à Berlin et en Nouvelle-Zélande. Depuis la fin des années 1990, elle réinvente le support pictural en investissant directement l’architecture des institutions qui l’accueillent. Plus récemment, elle a élargi son champ d’expression en peignantsur des draps tendus ou en imprimant des photographies sur tissus dans une fascinante mise en abîme de sa pratique.

Ses oeuvres sont exposées dans les collections des plus grands musées tels que le Centre Pompidou de Paris, le Museum of Modern Art de New York, le Pérez Art Museum Miami, le Kunsthaus de Zurich, la Kunstsammlung NRW de Düsseldorf, la Lenbachhaus de Munich ou encore le MAXXI – Museo nazionale delle arti del XXI secolo de Rome.

Parmi ses récentes expositions institutionnelles et peintures in situ figurent la fresque psychylustro imaginée dans le cadre du programme Mural Arts Philadelphia (2014) ainsi que les installations yes no why later – exposée au Garage Museum of Contemporary Art de Moscou (2015) – et Untitled Trumpet – créée à l’occasion de la 56e Biennale de Venise (2015). L'artiste a également signé les oeuvres Rockaway pour le programme éponyme du MoMA PS1 à Fort Tilden aux États-Unis (2016), Asphalt Air and Hair pour l’ARoS Triennial d’Aarhus au Danemark (2017), This Drove My Mother Up the Wall (South London Gallery, 2017), la gigantesque peinture sur tissu The Horse Trotted Another Couple of Metres, Then It Stopped à Carriageworks (Sydney, 2018) et les expositions Wunderbild (National Gallery de Prague, 2018/2019), Mumbling Mud (Chi K11 Art Museum de Shanghai, 2018/2019 et Chi K11 Art Space de Guangzhou, 2019), sans oublier Mural: Jackson Pollock I Katharina Grosse dans laquelle son oeuvre est présentée aux côtés de l’emblématique tableau du peintre américain Jackson Pollock (Museum of Fine Arts de Boston, 2019/2020). Katharina Grosse poursuit ensuite sa carrière avec une nouvelle série d’installations : Is It You ? (Baltimore Museum of Art, 2020/2021), It Wasn’t Us (Hamburger Bahnhof – Museum für Gegenwart de Berlin, 2020/2021), Chill Seeping from the Walls Gets between Us (HAM – Helsinki Art Museum, 2021/2022) et Shutter Splinter (Biennale d’Helsinki, 2021).

L'artiste allemande a également enseigné l’art à la Weissensee Kunsthochschule de Berlin (2000-2009) et à la Kunstakademie de Düsseldorf (2010-2018). Elle a été nommée membre du jury de 2020 à 2023 pour l'attribution de bourses permettant à de jeunes artistes d'étudier à la Casa Baldi de l’académie Villa Massimo à Olevano Romano, non loin de Rome. Depuis octobre 2021, Katharina Grosse est par ailleurs Présidente du conseil d'administration du KW Institute for Contemporary Art de Berlin.

Lire plus

Dans le même accrochage