Informations

La Fondation rouvrira ses portes le 22 septembre 2021 avec l’exposition La Collection Morozov. Icônes de l’art moderne. La billetterie en ligne est ouverte, vous pouvez dès à présent réserver votre visite.

Inside the horizon

  • 2013
  • Olafur Eliasson
  • Acier inoxidable, aluminium, Système lumineux composé de LED, verre coloré, miroir / Sonorisation : Samuli Kosminen
  • 5,4 x 91 x 5,2 m
« Si nous pouvions marcher à l’intérieur de notre propre horizon, le monde nous paraîtrait aussi fermé qu’une grotte, aussi réfléchissant qu’un miroir et aussi éphémère que la lumière. Pour moi, l’horizon n’est pas une ligne ; c’est une dimension. Remettre en question son propre horizon, c’est remettre en question la linéarité et se créer un nouvel horizon. » explique Olafur Eliasson. S’aventurer dans l'œuvre Inside the horizon revient à traverser un kaléidoscope de miroitements dorés. Tout au long de cette coursive bordant un bassin, s’aligne une série de colonnes de forme triangulaire et de largeurs variables. Invités à circuler entre elles, les visiteurs activent par leur marche un jeu infini de reflets successifs – l’eau, l’architecture, les colonnes et leur propre image, viennent se réfléchir et se diffracter les unes à la surface des autres. Cet espace ne cesse de se fragmenter et de se dissoudre en mille et une facettes, plongeant le regard dans un univers d’incertitudes et de surprises sensorielles.

© Olafur Eliasson © Fondation Louis Vuitton / Luc Castel

Accrochages

Olafur Eliasson

Né en 1967, l’artiste islando-danois Olafur Eliasson est mondialement reconnu pour ses interventions multisensorielles conjuguant phénomènes scientifiques et préoccupations environnementales.

Jouant de la lumière et de ses variations colorées, de formes géométriques et de surfaces réfléchissantes, ses installations monumentales engagent le spectateur dans des expériences sensibles et perceptives inédites. Entre phénomènes naturels et purs artifices, du soleil électrique de la Tate Modern de Londres (2003) à l’arc-en-ciel en verres teints de l’Aros Aarhus Kunstmuseum au Danemark (2006-2011), ses œuvres perturbent nos repères en même temps qu’elles sollicitent notre mémoire sensorielle.

Lire plus

Dans le même accrochage