La Fondation vous accueille 7 jours sur 7 à l'occasion de l'exposition La Collection Morozov. Icônes de l'art moderne.

Cappello per due V

  • 2013
  • Mona Hatoum
  • Acier et paille
  • 81 x 150, x 54,5 cm
Dans ses œuvres, Mona Hatoum s’est souvent fait l’écho des expériences dramatiques qui sont au cœur de sa vie.  Cappello per due V (Un chapeau pour deux V) (2013) semble porteuse, au contraire, de la mémoire d’un moment de bonheur calme. Sur un banc, sont posés deux chapeaux de paille dont les bords sont tressés ensemble. Plus complexe qu’il n’y paraît, l’œuvre suggère une interrogation sur la relation à l’autre et le vivre ensemble, entre les individus comme entre les peuples. "Cappello per due évoque des thèmes d’intimité mais aussi d’ambiguïté et de coexistence forcée. Les deux chapeaux, dont les bords sont tissés ensemble pour former une seule pièce, deviennent une métaphore de notre condition existentielle, à la fois rassurante et étouffante" explique l'artiste.

© Mona Hatoum. Photo © Fondation Louis Vuitton / Marc Domage

Accrochages

Mona Hatoum

D’origine palestinienne, Mona Hatoum s’installe en 1975 à Londres où elle fait ses études, puis à Berlin. Ses vidéos et ses performances traitent de la question de l’exil, du déplacement et de la violence, en écho aux conflits qui secouent le Moyen-Orient.

Elle appartient à un groupe d’artistes qui, dès le début des années 1980, tirent de leur statut particulier de femme de culture orientale une expérience plus vaste, touchant aux questions de l’aliénation et de la contrainte dans le corps social. D'abord ouverte par des performances mettant en scène son propre corps, son œuvre a, depuis la fin des années 1980, proposé une approche proprement physique de l’art, allant de la menace voilée à l’extrême fragilité, à partir de matériaux variés : objets quotidiens, cheveux, fluide corporel, papier, verre soufflé, grillage, mais aussi images médicales ou électricité. Dans un même mouvement, elle questionne ainsi les réalités du corps et une vision socio-politique du monde.

Lire plus

Dans le même accrochage