Informations

Suite aux directives gouvernementales, la Fondation est temporairement fermée. Nous avons hâte de vous retrouver avec l'exposition La Collection Morozov. Icônes de l'art moderne.

Crossfire

  • 2007
  • Christian Marclay
  • 4 projections audiovisuelles
  • Durée : 8 min. 27 s. (en boucle)
Projection sur quatre écrans opposés deux à deux, Crossfire (2007) immerge le spectateur dans une expérience où son et image se conjuguent dans un rythme hypnotique. Embarqué dans une violente pulsation qui va en s’intensifiant ou en diminuant, celui-ci est la cible des coups de feu de Quentin Tarantino (Pulp Fiction), Brian De Palma (Scarface), John Woo (A Bullet in the Head) et James Cameron (Terminator) dirigés vers le centre de l’espace. Tout en posant la question de la violence et de la fascination pour les armes à feu, puissant ressort du film hollywoodien, l’artiste utilise ces dernières comme un instrument de percussion dans un collage visuel et sonore qui génère chez le spectateur captif une attraction à la mesure de son intensité.

Accrochages

Christian Marclay

Depuis le début des années 1980, Christian Marclay travaille à la frontière des arts visuels et de la musique.

Dès les années 1970, il découvre hors des circuits traditionnels de l’art, dans les espaces alternatifs dévolus à la musique, le Punk et la performance qui feront écho dans sa démarche, souvent iconoclaste, au mouvement Fluxus. Attiré par le support du disque vinyle, il le casse, le raye, le colle et obtient une musique faite d’une succession de sons chaotiques, au rythme obsédant, ou l’utilise dans des sculptures et installations. Avec la vidéo Guitar Drag (2000), il tente de trouver des sonorités nouvelles en maltraitant l’instrument fétiche du rock. L’un des précurseurs les plus radicaux du sampling, Christian Marclay conçoit, au cours des années 1990, de spectaculaires installations vidéo et crée des « images sonores », en puisant dans le fonds du cinéma.

Lire plus

Dans le même accrochage