Informations

Suite aux directives gouvernementales, la Fondation est temporairement fermée. Nous avons hâte de vous retrouver avec l'exposition La Collection Morozov. Icônes de l'art moderne.

Entrare nell 'Opera

  • 1971
  • Giovanni Anselmo
  • Tirage jet d'encre sur toile
  • 350 x 510 cm

Il atteint ce point au moment précis où l’appareil photo se déclenche: entrer dans l’œuvre fige cet instant. Le grain de la photographie se confond avec celui de la toile. L’artiste dit avoir pris conscience de sa connexion à l’univers le 16 août 1965 à l’aube, en voyant son ombre portée étirée sur le flanc du Stromboli. Pour Anselmo, l’art modifie la conscience des rapports de l’homme au monde. Il est question dans son travail d’espace, de temps, de mouvement, d’énergie, de lumière.

© Giovanni Anselmo

Accrochages

Giovanni Anselmo

Préserver l’ouverture et la vivacité des situations d’énergie que sont le moi, le monde, les choses, la vie, voilà la mission de l’artiste telle que la conçoit Anselmo. L’artiste se donne pour tâche de maintenir des états d’équilibre dans l’espace et dans le temps.

Anselmo incorpore dans son travail des matériaux naturels (pierre, bois, fer) qu’il combine avec des matières végétales (éponge, laitue, etc.), s’appuyant autant sur leurs qualités naturelles intrinsèques que sur leur charge symbolique. L’artiste, qui intègre le groupe italien de l’Arte Povera réuni par le critique d’art Germano Celant à partir de 1968, procède par mise en tension d'associations de matières et de masses antagonistes. Sa réflexion porte sur l’ordre des choses, les cycles de la nature et plus généralement sur le rapport existentiel entre l’homme et la nature au sein du cosmos.

Lire plus

Dans le même accrochage