Informations

Suite aux directives gouvernementales, la Fondation est temporairement fermée. Nous avons hâte de vous retrouver avec l'exposition La Collection Morozov. Icônes de l'art moderne.

Extended Lullaby

  • 1994
  • John Cage
  • Epicea, acrylique, cuivre. Douze mécanismes de boîte à musique Reuge de 36 notes
  • 17,8 x 182,9 x 12,7 cm
Réalisé en collaboration avec l’horloger suisse Reuge, elle se compose de douze boites à musique, enchâssées dans un cylindre en verre acrylique transparent, faisant office de caisse de résonance et laissant volontairement visible le mécanisme. La bande-son est composée à partir de fragments de la partition Vexations (1893) d’Erik Satie. Admirateur du compositeur français qu’il considère comme une référence et une source d’inspiration permanente, John Cage a extrait des notes de cette composition emblématique selon des opérations liées au hasard par l’intermediaire du I Ching ou « Livre des changements », un ancien manuel chinois de divination. Ensemble ou séparément, chaque boite à musique peut être actionnée par le spectateur, lequel produit ainsi une composition unique et aléatoire.

© The John Cage Trust. Photo © Fondation Louis Vuitton / Marc Domage, © The John Cage Trust. Photo © Fondation Louis Vuitton / Marc Domage

Accrochages

John Cage

Figure majeure de l’avant-garde musicale du XXe siècle, John Cage a développé une œuvre expérimentale, notamment caractérisée par l’invention du piano préparé, l’introduction du silence comme élément de composition, le développement des notions de hasard et d’indétermination ou encore l’utilisation d’outils électroniques.

À la fin des années 1960, Cage élargit sa pratique au domaine des arts plastiques. Sa première œuvre – Not Wanting To Say Anything About Marcel (1969) – rend hommage à son ami Marcel Duchamp décédé l’année précédente et marque l’avènement d’une production féconde où se mêlent arts graphiques, poésie, installations ou encore sculptures sonores.

Lire plus

Dans le même accrochage