Relâche n°4, 1992

par

François Morellet

François Morellet
Relâche n°4, 1992
Crayon sur mur, acrylique et huile sur toile, aluminium laqué, tubes de néon, rubans de toile | Pencil on wall, acrylic and oil on canvas, lacquered aluminium, neon tubes, ribbon
360.0 x 314.0 cm

© ADAGP, Paris 2019

© Fondation Louis Vuitton / Marc Domage

En 1992, Morellet reprend pour la série d’œuvres « Relâche » l’ensemble des matériaux qu’il a utilisés jusqu’alors, de la toile peinte à la bande de métal en passant par les tubes néon. Il replace ces angles dans un désordre créé selon les lois du hasard. 

Les éléments sont positionnés en fonction de chiffres (de 0 à 9) et de couleurs sélectionnés de façon aléatoire (ici la page 313 de l’annuaire téléphonique du Maine-et-Loire où figure son numéro). Basées sur une attitude provocante, les oeuvres de Morellet semblent appartenir à l’abstraction géométrique et à l’art minimal mais sont surtout dans la lignée du dadaïsme. Le titre renvoie d’ailleurs à Relâche, un ballet burlesque dadaïste conçu en 1924 et présenté à Paris par Francis Picabia, Jean Börlin et Erik Satie.

Partager cette œuvre

François Morellet

Né en 1926 à Cholet (France), décédé en 2016 à Cholet (France)

François Morellet n’a reçu aucune formation artistique et revendiquait ce statut d’autodidacte comme garant de sa liberté.
Dans le même accrochage

Sandra 2 ,1986

Double Motif, 2016