Informations

La Fondation rouvrira ses portes le 22 septembre 2021 avec l’exposition La Collection Morozov. Icônes de l’art moderne. La billetterie en ligne est ouverte, vous pouvez dès à présent réserver votre visite.

Autoportrait

  • 1975
  • Samuel Fosso
  • Tirage gélatino-argentique
  • 100 x 100 cm

70’ Life styles (1973-1977) de Samuel Fosso forme un corpus d’autoportraits de 60 clichés en noir et blanc, dont 9 sont présentés à l’occasion de Crossing Views. L’artiste se met en scène dans des postures glamour et décomplexées : chemises moulantes, chaussures à plateformes, lunettes noires. Il utilise l’atelier comme un espace de liberté pour jouer avec les codes de la représentation, de la masculinité noire, des revendications sociales. Emblématiques d’une adolescence affranchie, ces autoportraits sont aussi le reflet de la transition des sociétés africaines, d’un milieu colonial à une époque d’indépendance. 

© Samuel Fosso © Primae / David Bordes

Accrochages

Samuel Fosso

Né à Kumba dans l’ouest du Cameroun en 1962, de parents nigérians, Samuel Fosso part vivre à Bangui dès 1972. Il y ouvre, à treize ans, un atelier de photos consacré aux portraits : le Studio Photo National.

La nuit, il développe ses films pour sa clientèle et utilise le reste des pellicules pour réaliser des autoportraits, s’inspirant de magazines français et américains et du style des musiciens africains. Il poursuit sa démarche autour du portrait à travers différentes séries (Tati, 1997, Mémoire d’un ami, 2000, Le Rêve de mon grand-père, 2004, African Spirit, 2008, Emperor of Africa, 2013, Allonzenfans, 2013, SIXSIXSIX, 2015-2016, Black Pope, 2017), se détachant des codes de la photo africaine de studio pour aborder les thèmes de l’identité postcoloniale et de l’ambiguïté des genres.

Lire plus

Dans le même accrochage