M.2062 (Fitzcarraldo), 2014

par

Dominique Gonzalez-Foerster

Dominique Gonzalez-Foerster

M.2062 (Fitzcarraldo), 2014

Projection vidéo, écran de projection pour illusion holographique, couleur, son

15 min.

Collection Fondation Louis Vuitton, Paris

© Adagp, Paris, 2018 © Fondation Louis Vuitton / Marc Domage

Dominique Gonzalez-Foerster

M.2062 (Fitzcarraldo), 2014

Projection vidéo, écran de projection pour illusion holographique, couleur, son

15 min.

Collection Fondation Louis Vuitton, Paris

© Adagp, Paris, 2018 © Fondation Louis Vuitton / Marc Domage

Dominique Gonzalez-Foerster

M.2062 (Fitzcarraldo), 2014

Projection vidéo, écran de projection pour illusion holographique, couleur, son

15 min.

Collection Fondation Louis Vuitton, Paris

© Adagp, Paris, 2018 © Fondation Louis Vuitton / Marc Domage

Dominique Gonzalez-Foerster explore les relations entre réalité et fiction sous forme d’environnements, de performances, de photos et de films.

Croisant des réminiscences cinématographiques, littéraires et musicales, chacune de ses œuvres est l’occasion d’une déambulation entre différents lieux, temps et références. L’artiste se met ici en scène sous la forme d’un hologramme aux traits du protagoniste du film Fitzcarraldo de Werner Herzog (1982). Célèbre baron du caoutchouc, fasciné par le chanteur Caruso, Fitzcarraldo poursuit le rêve de construire le plus grand opéra du monde au cœur de l’Amazonie. Habillée d’un costume blanc, un gramophone au bras, l’artiste rejoue certaines scènes du film tout en citant les différents noms des personnages réels ou fictifs des XIXe et XXe siècles, qu’elle a incarnés précédemment : Louis II de Bavière, le Garçon aux cheveux verts, Scarlett O’Hara, Lola Montès, Edgar Allan Poe. Paradoxalement, se perdant dans un jeu d’identités multiples, l’artiste accède à une forme d’anonymat, « dernière zone de liberté ».

Partager cette œuvre

Dominique Gonzalez-Foerster

Née en 1965, à Strasbourg (France)
Vit et travaille entre Paris et Rio de Janeiro

Comme pour Pierre Huyghe et Philippe Parreno, avec qui elle est liée depuis ses études à Grenoble, l'exposition est le médium de prédilection de Dominique Gonzalez-Foerster. 
Dans le même accrochage

Emissary Forks at Perfection ,2015

Cambrian Explosion 10, 2014