Informations

Suite aux directives gouvernementales, la Fondation est temporairement fermée. Nous avons hâte de vous retrouver avec l'exposition La Collection Morozov. Icônes de l'art moderne.

Untitled

  • 2007
  • Jacqueline Humphries
  • Huile sur toile
  • 228,6 x 243,8 cm

Elle y développe un langage novateur, caractérisé par l’utilisation d’une peinture métallique argentée qui devient dès lors sa signature. Née de la fusion avec une laque industrielle argentée, cette peinture compose un espace à caractère immersif dont la surface devient un épiderme sensible qui réagit à la lumière naturelle et aux mouvements du regardeur.

© Jacqueline Humphries. Photo © Fondation Louis Vuitton / Marc Domage

Accrochages

Jacqueline Humphries

Dans le prolongement des courants américains du XXe siècle dont elle s’approprie et détourne les codes – de l’expressionnisme abstrait au hard edge en passant par le color field – Jacqueline Humphries ne cesse de développer une réflexion sur le médium pictural.

Formée à Yale University (Summer scholarship, 1984) puis à la Parsons School of Design, New York (1985) et au Whitney (1986), Jacqueline Humphries contribue, depuis plus de trois décennies, contribue à redéfinir en profondeur la peinture abstraite dont elle explore à l’infini les potentialités au travers de procédés expérimentaux et de techniques variées. Généralement de grand format, ses toiles sont le théâtre de rencontres inédites où se mêlent peintures acrylique, industrielle ou à l’huile, pigments métalliques ou fluorescents – uniquement visibles dans l’obscurité – et autres substances que l’artiste applique dans une gestualité ample ou contenue en usant d’instruments multiples. Recouvrant la surface dans sa totalité, les aplats, coulures, projections, éclaboussures et autres traces se répandent de manière plus ou moins uniforme dans des tonalités où dominent le noir et le gris. Des formes simples et des "non-formes" auxquelles s’ajoutent des motifs indéfinis réalisés en partie au pochoir, apparaissent par recouvrement et effacement. Leur superposition produit des effets de matières, de couleurs et de textures, chaque fois renouvelés. Après avoir participé à la Biennale du Whitney (2014), l’artiste a eu une exposition personnelle à la Green Naftali Gallery, New York (2015). Son travail a également été présenté au Carnegie Museum de Pittsburgh (2015), puis au Contemporary Arts Center de New Orleans (2015-2016).

Lire plus

Dans le même accrochage