Emissary Forks at Perfection, 2015

par

Ian Cheng

Ian Cheng

Emissary Forks at Perfection, 2015

Simulation en direct (couleur, son). Durée infinie

Collection Fondation Louis Vuitton, Paris

© Ian Cheng. © Fondation Louis Vuitton / Marc Domage

Ian Cheng

Emissary Forks at Perfection, 2015

Simulation en direct (couleur, son). Durée infinie

Collection Fondation Louis Vuitton, Paris

© Ian Cheng © Fondation Louis Vuitton / Marc Domage

Ian Cheng, Emissary Forks at Perfection (2015); Kiki Smith, Annunciation (2010); Yves Klein, Anthropométrie sans titre (ANT 104)

Collection Fondation Louis Vuitton, Paris

© Ian Cheng  © Kiki Smith © Succession Yves Klein c/o Adagp, Paris, 2018

© Fondation Louis Vuitton / Marc Domage

Cette installation est le deuxième volet de la trilogie « Emissaries » réalisée par Ian Cheng entre 2015 et 2017, qui se déroule dans un même espace mais à des époques différentes (un passé archaïque, un futur proche et un avenir très lointain).

Ces trois épisodes suivent l’évolution d’êtres vivants et la façon dont ils s’adaptent à un environnement. Dans chaque épisode, un « émissaire » influence le cours des événements. Ici se dévoile un monde post-humain contrôlé par une intelligence artificielle (I.A.). Découvrant les restes d’un homme du XXIe siècle, l’I.A. ressuscite un représentant de cette espèce en chargeant Shiba, un émissaire chien, d’en extraire la mémoire.

Partager cette œuvre

Ian Cheng

Né en 1984, Los Angeles (États-Unis)
Vit et travaille à New York (États-Unis)

Depuis les années 2010, Ian Cheng développe un travail de simulations numériques sous la forme de larges projections immersives. Son œuvre explore les possibilités offertes par les nouvelles technologies et leur influence sur la conscience et les conditions de l’évolution.
Dans le même accrochage

Water Cast 6 ,2015

M.2062 (Fitzcarraldo), 2014