Gerhard Richter

Lilak, 1982

Huile sur toile

Diptyque, dimensions totales : 260 x 400 cm

Collection Fondation Louis Vuitton, Paris

© Gerhard Richter © Fondation Louis Vuitton / Marc Domage

Œuvres de Gerhard Richter :

Lilak  (1982)

Flow (933-6), 2013 et Flow (933-4), 2013

Gudrun  (1987)

Matthew Barney, Water Cast 6  (2015)

Trisha Donnelly, Untitled  (2014)

Pierre Huyghe, Cambrian Explosion 10  (2014)

© Matthew Barney © Gerhard Richter © Trisha Donnelly

© Pour l'œuvre de Pierre Hughe: Adagp, Paris, 2018

Lilak fait partie d’une série de peintures abstraites élégiaques que l’artiste réalise à partir de 1982 sous forme de diptyques monumentaux, liées à la nature et à la matérialisation d’états psychiques : « les paysages sont une forme de désir ardent, d’aspiration à une vie pleine et simple ».

L’artiste recourt à de multiples outils (pinceaux, racloirs et brosses) pour traiter chaque zone chromatique par des effets de matière. Le bleu, dans les coins du tableau, évoque le ciel dans une référence naturaliste. Par un échafaudage géométrique de lignes, de colonnes, de traits et de tubes, la composition crée l’illusion de la profondeur. La facture gestuelle associée à des couleurs franches – vert, jaune et bleu – dégagent énergie et profusion.

Partager cette œuvre

Gerhard Richter

Né en 1932, à Dresde (Allemagne)
Vit et travaille à Cologne (Allemagne)

D'abord héritier de la tradition académique enseignée aux Beaux-Arts de Dresde (alors en Allemagne de l’Est), Gerhard Richter s’est emparé de la photographie dès le début des années 1960 pour construire, dans la lignée du « réalisme capitaliste » de ses premières expositions, une réflexion sur la peinture et la finalité de l’art. 
Dans le même accrochage

Felix the Cat ,2013

Untitled Humphries, 2007